féministe

Oulala, à quoi ne m’attaqué-je pas en décidant d’écrire sur ces personnes à tendance révoltée et –il faut le dire- qui sont surtout des femmes ! Parce qu’on les connait, c’est toujours les premières à gueuler pour un rien…

                Bon, je commence alors. Honnêtement qui n’a jamais eu envie de donner une bifle…heu une gifle…enfin de leur fermer leur bouche à ces hystéros ? Alors, oui…bon, ok ; on peut dire que les femmes même encore actuellement ne sont pas logées à la même enseigne que les hommes, en toutes circonstances. La faute à qui ? Bhen je pourrais balancer sur pleins de trucs mais j’ai bien envie de commencer par la religion, mon sujet favori pour foutre la merde ! Oh oui !

                Ouais, je sais bien qu’il n’est pas de bon ton surtout en ce moment de médire sur les religions mais…MERDE ! Voilà ! J’en ai rien à carrer, je le dis haut et fort, des religions parce que je pense tout simplement que ce ne sont que des gros ramassis de merde. Comment dire que la plupart d’entre elles imposent aux femmes de se cacher par exemple (alerte rouge : je m’engage sur un chemin dangereux) : non mesdames et messieurs et transgenres je ne vais pas tomber bêtement dans l’amalgame « Les musulmans tous des arabes ! » ou inversement et ne citer que l’islam pour mettre en valeur le sujet que je défonce aujourd’hui. Mais je trouvais ça important de préciser que TOUTES les religions censées véhiculer l‘amour de son prochain, la solidarité, le respect et toutes ces belles conneries ; soumettent, dénigrent et rabaissent des êtres humains qui certes sont des femmes mais elles n’ont pas choisies, elles ne sont pas fautives de leur sexe (faible). Je vais aussi balancer sur les ultra cathos, mes kopains adorééé LOL, qui pensent que « L’avortement c’est mal, c’est Dieu qui l’a dit d’abord ! » et qui par la même occaz’ prennent donc les femmes pour des placards à mioche. Non les amis, non, une femme n’est pas obligée d’être fécondée et de se reproduire douze fois dans sa vie ; si elle n’en a pas envie, c’est son choix. Et rappelez-vous qu’elles n’ont pas beaucoup de droits et de choix, alors bon, soyez cools laissez leur au moins ça. Et puis ça arrangera bien leurs mecs qui se passeraient bien d’un gamin braillard toutes les nuits. Alors faites comme vos potes les curés qui à leur manière défendent ce principe en préférant sodomiser des petits garçons. Au moins pas de risque de grossesse, donc pas d’avortement.

Je connais pas toutes les religions et ce qu’elles prônent et je m’en branle, « chacun peut bien croire en la connerie qu’il veut du moment que ça emmerde pas son voisin » telle est ma philosophie.

                Allez, j’arrête de m’acharner contre les croyants. Je suis là pour dégommer les féministes à la base. Ouais, je veux bien admettre le statut social toujours en dessous des hommes mais, meuf, ça t’empêche pas d’essayer d’avoir une dégaine convenable quand tu viens beugler pour tes droits. T’épiler les mollets et la moustache, ce serait pas du luxe pour avoir l’air crédible. Et t’habiller comme une espèce de saltimbanque pour lutter contre l’oppression esthétique faite aux femmes te rend pas crédible. En ressemblant à une espèce de vieux clodo, tu donnes pas envie qu’on s’intéresse à ton sort et celui de tes copines féministes. Nan mais c’est vrai quoi…fais un effort !

                Puis bon, les féministes ont quand même une image de folle hurleuse trouvant n’importe quel prétexte pour accuser n’importe qui, n’importe quoi de sexiste. « Nan mais t’as vu, c’est dingue ! Même les animaux, quoi ! Genre le chien vient vers toi, il est tout gentil, la queue entre les jambes et moi il me gueule dessus. Ça y est, qui c’est le Maître, le Chef….c’est un mec ! » « Nan, nan…c’est juste qu’en criant comme un veau depuis tout à l’heure, tu le fais flipper…ce chien n’est pas sexiste… » Les féministes femmes (puisqu’il existe des hommes féministes et je reviendrais sur eux plus loin…) voient le mal/mâle ? (hahaha, super blague, drôle, rigolo !) partout. Au ciné, dans les livres, les pubs, les magazines, les chansons, partout où elles vont, elles réussiront à râler en affirmant qu’on tente encore de rabaisser la femme à un certain rôle, une certaine image. Un homme qui chante qu’il aime les femmes est un connard alors qu’il tente tout simplement d’exprimer sa faiblesse pour ces êtres beaux et sensibles que sont les fâmes. (sentez-vous, vous aussi, l’ironie dans ces propos ? Si c’est non, vous êtes cons).

                Ouais, bien sûr y’a des inégalités mais ce qui me fait marrer c’est que celles qui gueulent –et je vais pas me faire d’amies en disant ça- c’est quand même tout le temps des moches ! Bhen oui, comme on s’intéresse pas à elles spontanément à cause de leur physique ingrat, faut bien qu’elle trouve un moyen de se venger et de se trouver une excuse. Mais laissez tomber, être moche n’empêche pas d’être intelligente. Ça vous mènera peut-être à devenir médecin ou ingénieur, qui sait ? Ha oui, les autres, les belles qui sont douces et sensibles –et qui ferment leur bouche- elles sont secrétaires, infirmières ou comme elles adorent les enfants : nourrices. Elles ont un boulot, c’est déjà pas mal, rappelons qu’à une époque elles devaient demander à leur mari le droit de bosser, les gonz !

                Pour finir cet article brouillon et totalement pas préparé, je vais tacler les mecs féministes. Bhen c’est tous des homosexuels, souvent refoulés, des mecs qui aimeraient être des femmes…(nan là je vais beaucoup trop loin, OMYGOD !). Nan mais c’est quand même bien souvent des mecs mous du genou (du gland ?), qui doivent sûrement avoir une copine hystéro-féministe (ou une mère 68tarde hystéro-féministe, ou une sœur…enfin vous avez saisi le concept). En bref, c’est pas des « vrais mecs », quoi. T’façon vous pouvez pas comprendre les femmes alors retournez réparer des moteurs ou jouer au foot et laissez les femmes combattre tranquillement pour leurs droits. Elles veulent pas de l’égalité les folles féministes, vous avez rien pigé, elles veulent vous asservir et conquérir le monde pour en faire…un gros centre commercial pour faire du shopping tous les jours ! Ouiiiiii !

                Bon, ok, j’avoue….C’est dur de le dire au grand jour mais ça va me libérer : je suis féministe ! Voilà. C’est dit.

Féministement vôtre